Interview avec Pascal Monnier
Accastilleur gréeur pour Lagoon



Le pont et la coque ont été assemblés et l’équipement intérieur du bateau installé. Il est temps pour le SEVENTY 7 de quitter la zone de production qu’il occupe depuis plusieurs mois, pour la phase de mâtage, ultime étape de préparation du dernier né de Lagoon avant sa mise à l’eau.
Le mât est positionné à l’horizontale pour permettre la mise en place des barres de flèches, le passage du gréement et des câbles, l’installation des systèmes électriques et électroniques ainsi que la mise en place de la grand voile. Il sera ensuite levé à l’aide d’une grue qui le positionnera dans son sabot. Pascal Monnier, accastilleur gréeur pour la marque Lagoon nous explique...

Quelles sont les différentes étapes du pontage ?

Le mâtage se fait en 4 étapes

Accastillage de pont
Avant de mâter le bateau, il faut accastiller le pont : installer les winchs, les taquets, les poulies… Tout ce qui va recevoir le gréement courant et dormant.

Préparation
Vient ensuite la phase de préparation du mât avec la mise en place des barres de flèches et gréements dormants, et le passage du gréement courant. Puis on s’attaque à l’électronique, et l’électricité (radar, antennes, éclairages) et on prépare les enrouleurs hydrauliques (solent, trinquette). Il faut également préparer la bôme (passage des écoutes et des bosses de ris) et installer la grand-voile. On termine par la mise en place des sangles et la vérification des axes.

Mâtage
La phase de mâtage à proprement parler mobilise 5 personnes et se fait à terre. Elle commence avec l’élingage du mât qui est sanglé et accroché à la grue pour être ensuite levé à la verticale et placé au dessus de sa position. Une fois mis en place sur son sabot, il est connecté aux étais, galhaubans et bas-haubans et décroché de la grue.

Pré-Réglages
Pour terminer, les galhaubans et bas-haubans sont mis sous tension et les premiers ajustements sont effectués. Les réglages définitifs se font après la mise à l’eau.

Quelles sont les caractéristiques du gréement du SEVENTY 7 ?

Le gréement du SEVENTY 7 se compose :
- d'un mat aluminium avec 3 barres de flèches. Hauteur 32 m
- d'une bôme aluminium (bôme canoë carbone en option)
- d'un gréement dormant en KEVLAR
- d'un gréement courant Dynema
- d'un enrouleur de génois hydraulique

Pour plus d’information sur le plan de voilure, vous pouvez retrouver l’article ici.


Pascal Monnier
Pascal Monnier a intégré le chantier CNB en 2006 à l’accastillage de pont des Lagoon 500, puis a occupé différents postes au sein du chantier. Depuis 2010 il a évolué vers la fonction plus technique de gréeur, un métier qui nécessite une très bonne connaissance marine et la compréhension des charges et des efforts.
Pascal participe aux essais des bateaux avant leur livraison aux clients afin de valider les gréements et l’ensemble des réglages. Il navigue également à titre personnel sur son bateau basé au port de La Rochelle.



retour