Interview avec Marc Essertel
En charge des outillages composite pour Lagoon




Nous avons demandé à Marc Essertel, en charge du suivi de la conception-réalisation et de la validation des outillages composite pour Lagoon, de nous expliquer cette nouvelle grande étape : la fabrication des moules du SEVENTY 7.
La fin de la fabrication de la préforme et sa validation en terme de géométrie et de brillance déclenche la fabrication du moule. Il s’agit de venir mouler sur cette préforme, qui est la forme exacte de la future coque ou du futur pont, une empreinte qui deviendra le moule de fabrication des pièces composites.
Tout commence par un cirage méticuleux de la préforme, puis vient l’application d’un gelcoat extra dur. Ce gelcoat est recouvert de couches successives de stratification, alternées de fibre de verre, imprégnées de résines spécifiquement formulées pour la réalisation des moules, jusqu’à obtenir une paroi d’une épaisseur d’une trentaine de millimètres. Le moule pourra ainsi supporter les contraintes mécaniques et thermiques générées par la réalisation de pièces de grande taille.
Une fois cette « peau » terminée, une structure acier tubulaire y est greffée pour rigidifier l’ensemble et permettre son utilisation (installation d’équipements de sécurité et d’accès pour les ouvriers). Ainsi peut débuter la fabrication des pièces composites.

Le rôle du moule dans la fabrication des pièces composite
Il est à la base l’assemblage de résine et de tissus de verre : ces deux types de matériaux, lorsqu’on les met en œuvre, sont liquides et collants pour les résines, souples et drapables pour les tissus. Ils n’ont, à ce stade de la fabrication, aucune tenue mécanique telle que pourraient en avoir du contreplaqué ou des feuilles de tôle aluminium. Ils doivent donc être appliqués et maintenus sur un support qui va leur donner forme, jusqu’à ce que l’état de dureté du matériau permette le démoulage de la pièce et garantisse son indéformabilité.
Il n’y a rien de mieux que les moules pour remplir cette fonction. Les moules vont garantir que toutes les pièces produites auront des géométries rigoureusement conformes et des caractéristiques techniques et mécaniques au plus près du cahier des charges du bureau d’étude.
C’est cette fidélité de forme et de résistance qui garantit que chaque bateau est assemblé avec précision, avec un processus éprouvé et répétable.

Le moule de coque du SEVENTY 7 en chiffres
- plus de 23 mètres de long
- 11 mètres de large
- environ 5 mètres de hauteur
- surface de 600 m²
- poids total de 28 tonnes !

Ajoutez à ceci un moule de pont, de roof, un moule de hard-top et une soixantaine de moules pour la fabrication de toutes les pièces composites entrant dans la fabrication de ce complexe et magnifique grand yacht.
Ce sont donc de précieux outils de production pour nos équipes.
Il n’y a plus qu’à mouler toutes les pièces de ce géant !




Marc Essertel
En charge du suivi de la conception-réalisation et de la validation des outillages composite Lagoon.
Dès que notre bureau d’étude a validé la forme d’une pièce à fabriquer, mon rôle est, avec l’équipe méthode et le chef de projet, de concevoir les formes et les principes constructifs d’un moule permettant de construire la pièce demandée, avec la technique de moulage attendue et dans le souci d’une industrialisation optimisée.
A l’arrivée des moules dans nos ateliers, j’épaule le chef de projet pour effectuer la réception finale de l’outillage et lancer l’autorisation de sa mise en service.
En plus du suivi de la fabrication des nouveaux moules, j’ai pour mission de faire évoluer, d’entretenir et de remplacer le parc de moulage Lagoon.


retour